K’Track, la montre connectée qui mesure la glycémie sans piqûre

Ces dernières années plusieurs pistes ont été explorées pour diminuer le côté invasif de la prise en charge des diabétiques en évitant la piqûre quotidienne. Cela a été sous forme de patchs, de lecteurs laser ou même des lentilles de contact développées par Google en utilisant les larmes pour connaitre la glycémie. Tous ces dispositifs ne sont en fait à l’heure actuelle qu’au stade de prototype. Autre piste en vogue, l’utilisation des montres connectées, les géants technologiques s’y sont cassés les dents mais une startup a réussi à trouver une solution nommée K’Track que je vais vous présenter.  

Une startup à la base d’une innovation de poids

La K’Track est développée par PK vitality qui est une start-up française dépendante de PK Paris, fabricant d’accessoires pour ordinateurs et mobiles est en passe de réaliser cette prouesse. La société développe un enregistreur d’activité physique, K’Track, à porter au poignet comme une montre, et qui détermine le taux d’insuline dans le sang en temps réel. Pour cette mesure, une simple pression suffit au lieu d’une piqûre.

On peut se dire qu’il s’agit d’une autre montre connectée comme toutes celles qui inondent le marché. Sa technologie réside dans une capsule (nommée sobrement K’apsul) située à l’arrière du cadran qui examine en temps réel le contenu de la peau. « C’est comme une langue qui goûte la peau et l’analyse du point de vue chimique », explique Luc Pierart, fondateur et CEO de PK vitality. La start-up a nommé ce système « skin taste » et pourrait à terme l’intégrer à tout type d’objets : bracelets, brassards et montres.

K’Track, la technologie au service d’un meilleur suivi

 

Beaucoup de marqueurs physiologiques pourraient être observés, mais PK vitality a développé deux produits pour deux usages différents pour l’instant :

  • La K’Track Glucose pour le diabète, qui touche plus de 400 millions de personnes dans le monde. Il permettra aux insulino-dépendants d’être libérés de la contrainte de se piquer le bout du doigt plusieurs fois par jour. Ils ne sentent qu’une très légère pression au moment de l’analyse ;
  • La K’Track Athlete pour le sport. PK Vitality a prévu cette autre déclinaison pour permettre le suivi de l’acide lactique en temps réel durant l’effort. Ce type de test n’était jusqu’alors disponible que par prise de sang : désormais, les athlètes et leurs coachs pourront suivre leur niveau d’acide lactique, un facteur clé pour optimiser leurs performances et réduire leur temps de récupération.

La K’Track Glucose sera vendue 149 euros et la K’Track Athlete 199 euros dans le courant de l’année 2018. Les deux modèles de montre fonctionnent avec des capsules, d’une autonomie d’un mois environ. Les recharges seront vendues 99 euros pour le glucose et 149 euros pour le lactate. À ce prix, PK Vitality se dit compétitif par rapport aux méthodes traditionnelles de suivi, pour un confort d’utilisation bien plus important.

Si vous désirez en savoir plus sur les solutions en faveurs des diabétiques, je vous invite à lire mon dernier article au sujet de Orpyx, la semelle connectée qui évite les amputations pour les diabétiques.

N'hésitez pas à partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *